ENVERS – Yves-Jean Lacasse

Designer éclectique dont l’ouverture sur le monde et la façon unique de s’inspirer des courants passés, ethniques et culturels pour créer une vision tout à fait distinctive, Yves-Jean Lacasse se classe parmi les plus surprenants de nos artistes du vêtement.

Ses collections nous offrent des foisonnements de textures, de plissés et de drapés chatoyants, juste assez prêts du corps pour partager avec lui vedette, tout en jouant de façon ludique des contrastes de structures dans les coupes. L’inspiration est romantique, souvent avec une touche historique, et les innombrables prix et reconnaissances qui jalonnent son parcours témoignent de l’appréciation des milieux internationaux de la mode pour son grand talent.

La créativité unique d’Yves Jean Lacasse est d’abord soulignée en 1999, lorsqu’il se voit décerner le Prix du Public dans le cadre d’un concours défilé en Belgique. À l’automne 2000, il est en nomination et finaliste au gala Griffe d’Or de Montréal. Après avoir reçu plusieurs reconnaissances de l’industrie, il est invité à se joindre à la délégation de la mission Québec-Europe 2001 pour représenter la mode québécoise en présence du Premier Ministre du Québec d’alors, Monsieur Bernard Landry. Mentionnons également, qu’il fût finaliste au Fashion Group International de New York pour le prestigieux prix Rising Star Award en janvier 2004 et qu’il fût l’hôte du consulat canadien de Munich au Salon Heringsdorf  en Allemagne .

Créateur exclusif de Tennis Canada pour la Coupe Rogers pour la 6ième année consécutive en 2005, le designer québécois confectionne avec fierté des créations exclusives pour les plus grands joueurs de calibre international.

Professeur au Centre Textile Contemporain de Montréal, il est souvent invité à donner des conférences sur la formation et la vision artistique de la relève d’ici et d’ailleurs. Promoteur de la mode québécoise à l’étranger, ses collections ont été présentées dans plusieurs villes du monde et sont omniprésentes auprès des communautés multiculturelles.

Les commentaires sont fermés.